Actualités

Réforme des retraites : les chômeurs, chômeuses et précaires se mobilisent

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Toulouse : manifestation des chômeurs contre la réforme des retraites

Le 30 novembre dernier nous nous mobilisions pour la 17ème manifestation contre le chômage et la précarité et contre la réforme de l’assurance chômage qui va compliquer toujours plus la vie d’un million de personnes. Le 5 décembre dernier, cette fois-ci dans le cadre de la grande mobilisation contre le projet de réforme des retraites, nos associations de chômeurs et précaires se sont mobilisées dans plusieurs villes.

À Toulouse, les cinq maisons de chômeurs (quatre du MNCP et TO7) ainsi qu’un collectif de chômeurs et précaires issu des gilets jaunes, un collectif d’intermittents précaires et le DAL se sont retrouvés pour partager le même cortège. Ils s’étaient déjà réuni quelques jours auparavant dans le cadre d’une action contre la réforme de l’assurance chômage. La mobilisation du 5 décembre contre la réforme des retraites a permis de dénoncer ce système qui reproduit les inégalités : « Tu as eu une vie de pauvres, tu auras une retraite de pauvres. »

À Clermont-Ferrand, Chôm’actif, en plus de la participation à la manifestation, a invité toutes celles et ceux qui le souhaitaient à se réunir après le temps de mobilisation pour échanger et s’organiser pour la suite du mouvement.

« Tu as eu une vie de pauvres, tu auras une retraite de pauvres. »

À Montpellier, CREER était en grève pour la journée et a rejoint la manifestation unitaire et intersyndicale avec comme slogan : « Vous n’aviez déjà pas de travail… Dorénavant vous n’aurez pas de retraite ! »

À Saint-Dizier. Une convergence a été faite autour de la problématique de cette réforme. Associations, gilets jaunes et syndicats étaient réunis.  L’occasion pour l’association du MNCP de rappeler que les précaires sont exclus de tous ces débats.

D’autres associations étaient présentes dans les cortèges le 5 décembre dernier comme à Rennes, Strasbourg, Paris, Mulhouse, Saint-Pierre (Réunion)… et continuerons à se mobiliser dans les jours à venir !

Communiqué du MNCP sur la réforme des retraites

Une réponse

  1. Bonjour,
    Je suis déjà choquée par cette réforme du chômage, qui a débuté le 1er novembre 2019, mais le rouleau compresseur continue. Fin janvier, mon département va connaitre une nouvelle forme d’actualisation ou il faudra au cours du mois informer sur notre page Pole emploi toutes les démarches que l’on faite. Soit disant que si c’est pas motif de radiation (personnellement je n’y crois pas trop). Puis va venir celle qui me terrifie le plus, celle du 1er avril 2020. A partir de cette date, le mode de calcul du chômage va complètement changer et nous mettre dans une hyper-précarité qui conduira beaucoup d’entre nous à se retrouver à la rue ! Sans compter que non seulement on n’aura plus les moyens d’avoir des droits au chômage digne de ce nom mais pas non plus les moyens de justement faire des démarches de recherche d’emploi. Ils n’y ont pas pensé mais ça coute cher les timbres pour envoyer des cv, payer l’abonnement internet, se déplacer, etc .
    Je ne vous cache pas ma grande angoisse. Comment peut-on faire une chose pareils et se vanter que c’est pour lutter contre la précarité ?! Ce gouvernement ne cesse de mentir, de travestir la vérité tout comme ils le font pour la réforme des retraites. Ils sont là , sur différents plateaux de TV, à nous chanter à tout bout de champ à quelle point cette réforme des retraite est pleine d’égalité, qu’elle sera bénéfique y compris pour les femmes et ceux qui ont des carrières hachées !!!!
    Tout cela avec la complicité de journalistes qui sont plus occupés à donner leur avis qu’à réellement informer !
    J’espère sincèrement que cette lutte permettra le retrait de la réforme des retraite et celle de la réforme du chômage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *