Actualités

Réforme des retraites : Les chômeurs, toujours pas d’emploi, toujours pas de retraite !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Manif MNCP 2019

Le 1er novembre dernier est entré en vigueur le plus grand coup de massue que les chômeurs aient connu depuis plus de 40 ans : 1,3 millions de chômeurs voient leurs droits réduits ou supprimés à cause de ces nouvelles règles !

C’est contre ces règles catastrophiques que plus d’un millier de chômeurs, précaires et citoyens solidaires ont manifestés le 30 novembre pour défendre leurs droits et en réclamer de nouveaux, dans une itinérance revendicative qui les a menés du MEDEF, premier fossoyeur des droits des chômeurs, au ministère du Travail, principal lieu de négation de leur existence !

Mais tous les combats sont liés, et tous les combattants des droits doivent agir ensemble. Dans le système actuel comme dans celui que l’on nous annonce, les droits à la retraite sont toujours et uniquement liés au travail, à l’emploi. Aujourd’hui comme demain, pour les chômeurs et les précaires, la double peine fonctionne à plein et brutalement : pas d’emploi, donc, pas de revenu, alors, pas de retraite !

C’est contre cette insupportable loi d’airain de la misère et de la précarité que les chômeurs et précaires se mobiliseront le 5 décembre : notre vie, ce n’est pas d’aller du Pôle emploi au RSA, pour finir au minimum vieillesse. Alors à côté des salariés du privé et du public, nous marcherons pour que, privés d’emploi, nous ne soyons plus privés de retraites !

Quant aux régimes multiples et au système actuel, tous ignorent les chômeurs et les précaires. Mais si nous sommes exclus du droit à la retraite, ce n’est évidemment pas du fait de tel ou tel. Nous, chômeurs et précaires, savons mieux que n’importe qui que la suppression d’un droit pour quelques-uns, c’est toujours la régression des droits pour tous !

Alors, le 5 décembre, chômeurs et précaires dans la rue !

Ensemble, défendons nos droits !

Ensemble, gagnons-en de nouveaux !

 

3 réponses

  1. Bonjour
    J’ai 64 ans 1/2 . J’ai reçu un questionnaire me demandant les justificatifs de mes recherches d’emploi. Déjà depuis plusieurs semaines, je n’arrive plus à me connecter sur mon espace personnel de pôle emploi car mes numéros d’identifiant et mot de passe ne sont plus reconnus; Soit disant il faut les remplacer par de nouveaux identifiants sauf que je ne réussis pas, pourtant j’ai essayé plusieurs fois en modifiant ma connexion, on me répond “erreur technique 409. La requête n’a pas pû être traitée en raison d’un conflit d’accès à la ressource demandée. Il ne me donne pas accès. J’ai aussi tel à un n° 0 970 820 102. Lorsque j’appelle pour de l’aide, pole emploi répond par messagerie que le n° est surchargé et qu’il ne peuvent répondre. Voir la vidéo qui est présentée sur http://www.pole-emploi.fr sauf que je l’ai regardé et que j’ai rien compris et la voix parle très vite.
    Je ne sais pas envoyer des CV par internet, je n’ai pas d’imprimante. Je porte directement mes lettres de motivation et CV aux entreprises mais je n’ai pas de réponse et ces derniers mois je me suis occupée de problèmes de rénovation de ma terrasse qui s’est effondrée en 2018 et depuis mai 2019 je suis en conflit avec le maçon qui n’a pas respecté le devis signé et m’a tout démolli, l’affaire est chez un avocat. Je voulais refaire ma terrasse pour ensuite rénover la maison avec des aides de l’ANAH mais du coup je n’ai pu le faire et je vis dans une maison indigne.
    Qui peut m’aider a expliquer tout ceci à Pole emploi?

  2. Suite du message envoyé le 26 déc à 14h 23 . J’ai oublié de dire que j’habite à la campagne, très isolée de pole emploi Béziers, puisque le pole emploi à 18 km de chez moi a été supprimé, il y a déja longtemps.
    J’ai aussi oublié de dire que je perçois l’ASS 500e environ.
    Merci de m’avoir lu.
    Cordialement
    Marcade

  3. Privé d’emploi, privé de retraite, c’est la double peine pour les précaires. La seule solution est une retraite correcte unique et uniforme pour tous sans points et sans calcul individuel de cotisations frauduleuses. Le travail doit payer lorsque l’on travaille, mais nous devons tous être égaux devant la pension, graduellement, et uniquement en fonction de l’âge. C’est la seule solution juste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *