Actualités

Un redémarrage très progressif pour CREER (Montpellier)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Fermée pendant les deux mois de confinement, la maison des chômeurs de CREER à Montpellier, le Comité pour une Répartition Équitable de l’Emploi et des Revenus, rouvre petit à petit ses portes.

L’activité de défense des droits n’a jamais cessée

Avec la période de confinement, toutes les activités et autres ateliers de l’association ont été arrêtés. L’atelier théâtre va annuler les répétitions, la représentation annuelle et tous les spectacles sont suspendus. L’atelier Contes va se délocaliser dans les parcs publics et l’atelier culture ne reprendra pas de sitôt suite à l’annulation des spectacles estivaux et enfin, l’assemblée générale va être décalée au mois de septembre.

L’activité de défense des droits n’a, elle, jamais cessée. La ligne téléphonique avait été redirigée vers l’un des permanents de l’association pour pouvoir répondre aux sollicitations les plus urgentes. La vie de l’association a également continué.

« Les deux derniers C.A se sont déroulés en visioconférence. Nous avons joint nos financeurs relativement aux dossiers de subvention, aux bilans d’activités et comptes approuvés par l’AG et avons convenu de leurs fournir des bilans et comptes approuvés par le bureau en attendant la confirmation par l’AG de septembre. Nous avons également joint les bénévoles et adhérents pour information, et afin d’assurer l’affichage extérieur de nos activités et le nettoyage des locaux avant reprise d’activité. »

Une réouverture très progressive

La maison des chômeurs a rouvert très partiellement ses portes ce lundi 18 mai. Elle reçoit les personnes le matin, uniquement sur rendez-vous et une personne à la fois. L’après-midi, elle gère les affaires courantes et travaille pour faire avancer les dossiers de défense des droits.

« Nous on a repris mais tout autour ça ne bouge pas beaucoup. C’est compliqué de faire avancer les dossiers. On téléphone à la mairie, au Département, au CCAS… ça ne répond pas. »

CREER fait par ailleurs le constat que les dossiers de défense des droits sont de plus en plus compliqués à faire aboutir. Et depuis le début du dé-confinement, les relations avec Pôle emploi ne sont pas simples.

« Avant quand on venait avec une démonstration logique et cohérente, ils reconnaissaient leur erreur mais maintenant ils se figent sur leurs positions. »

Une rentrée de septembre chargée en perspective

A partir du lundi 25 mai, CREER va recommencer à recevoir du public mais là aussi très progressivement et en respectant les consignes de distanciation sociale. La salle informatique, les ateliers cuisine et collage ne rouvriront pas et les activités collectives ne reprendront pas avant septembre. Les stagiaires et les bénévoles d’aide aux CV et démarches administratives non plus. Le 28 mai, la permanence pour gérer les dossiers handicap et RQTH* reprendra en télétravail et visioconférence.

Le mois de septembre s’annonce d’ores et déjà chargé avec l’AG de l’association, celle du MNCP, la semaine des associations de Montpellier et la réforme de l’assurance chômage avec ses mobilisations et ses conséquences directes pour les personnes.

Pour ce qui est du futur de l’association : « on est dans le flou. On craint une nouvelle baisse des subventions car, lorsque les gouvernements veulent économiser de l’argent ce sont toujours les associations qui trinquent en premier. Or, il est probable que suite à la baisse de l’activité économique induite par le confinement et l’élargissement de l’assiette de la prime d’activité consécutive au mouvement des gilets jaunes, Les Racketteurs En Marche choisissent cette option plutôt que le rétablissement de l’ I.S.F. »

* Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé

 

4 rue Levat – 34000 Montpellier | creer.mncp@gmail.com | 04.67.92.74.98

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *