Actualités

Déconfinement et mesures d’urgence : Les chômeurs et précaires face au mur du 31 mai

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

La crise sanitaire que nous traversons, et surtout le confinement qui a été imposé en conséquence, ont créé les conditions d’une crise sociale sans précédent. Les chiffres catastrophiques du chômage de mars dernier, les défauts d’entreprises et les licenciements annoncés, les énormes difficultés de l’aide alimentaire pour répondre à une demande qui a explosé, tout cela est la terrible manifestation d’un accroissement massif de la précarité et des inégalités.

Mais tout cela, ce ne sont que des signes avant-coureurs, dans la mesure où les décisions qui ont été prises pendant la période de confinement jouent encore leur rôle d’amortisseurs. Car ces décisions ne sont que provisoires : le 31 mai, tout s’arrête !

Face à l’absence d’accompagnement pendant toute la période de confinement, face à la diminution drastique du nombre d’emplois disponibles tant durables que précaires, face à l’arrêt de la plupart des actions de formation, face à la hausse majeure et prévisible du nombre de chômeurs et précaires, le MNCP demande l’arrêt du provisoire et des mesures ponctuelles, et exige des décisions fortes et durables pour ne pas envoyer dans le mur des millions de chômeurs et précaires dès le 1er juin prochain.

De manière très concrète, le MNCP réclame l’application immédiate des mesures d’urgence suivantes :

  • La prolongation inconditionnelle et systématique de tous les droits et de toutes les allocations jusqu’au 31 décembre 2020 au moins
  • L’annulation pure et simple des nouvelles règles de l’assurance-chômage, aussi bien celles qui sont pour le moment reportées que celles mises en œuvre le 1er novembre 2019
  • Le renforcement massif du service public de l’emploi et l’augmentation des moyens alloués aux associations d’accompagnement et de représentation des chômeurs et précaires
  • La suspension immédiate du contrôle de la recherche d’emploi contre les chômeurs

 

Télécharger le communiqué

 

4 réponses

  1. Merci pour votre action auprès des politiciens et autres ministres. Continuez nous en avons besoin. N’y a til pas une pétition en ligne ?
    Encore merci.

  2. 10. La Nation assure à l’individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement.

    11. Elle garantit à tous, notamment à l’enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs. Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence.

    préambule constiution, tout contrôle, radiation, privation de revenu est anticonstitutionnel et peut être attaqué pour mise en danger de la vie, et dans ce contexte ivite tous les français concernés (sdf, précaires, rasaistes, …) à attaquer ceux qui jouent avec leurs vies en toute impunité (PE, caf, presidents de région, conseils départementaux, politiciens et administrations concernés) au lieu de bêtement manifester l’heure est à l’attaque de masse avec les lois, nous sommes dans un pays de droits pas d’obligation, des millions de plaintes seront plus efficaces que plus 2 ans de manifestations, les flics ne pourront plus éborgner et “casser du poussins jaunes”, le droit est notre liberté !

  3. Je prépare une pétition à mettre sur chang .org , sinon on ne sera jamais écouté.
    Ils ont reçu a nouveau des milliards de la communauté Européenne , qu’ils vont a nouveau attribuer aux riches sans aucune obligation ou contrepartie , il faut que cela cesse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *