Actualités

Un besoin urgent de bénévoles à Depar (Arnage)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

L’association Depar ne manque pas d’activités et la période de crise actuelle renforce encore l’importance locale de son action auprès des personnes au chômage ou en situation de précarité. Mais aujourd’hui, faute d’une équipe bénévole suffisamment étoffée, son avenir est menacé. Sa présidente, Karine Pinson-Cochet encourage des personnes à les rejoindre.

L’action continue malgré le confinement

Pendant le premier confinement, l’association est restée fermée. L’équipe avait mis en place une demi-journée dédiée pour appeler les membres de l’association. Pour discuter des problématiques de recherche d’emploi bien sûr, mais pas seulement, puisque bien souvent, d’autres problèmes ont surgi en matière de logement ou d’alimentation. L’occasion aussi de tout simplement se donner des nouvelles et de garder du lien. Pour Karine : « les gens ont beaucoup apprécié cette démarche. Ils se disaient : Tiens, on ne nous oublie pas ».

L’association a donc conservé cette action pour ce second confinement. Elle est fermée au public mais continue son travail et accueille sur rendez-vous individuels. « Avec la crise actuelle, Il y a beaucoup de personnes qui viennent et qu’on n’avait jamais vu. »

Depuis plusieurs mois, Depar doit faire face à un grand déficit de soutien bénévole. « Aujourd’hui nous ne sommes que deux bénévoles à gérer le quotidien en plus des deux salariés et de la volontaire en service civique. L’association tourne, il n’y a pas de problème, mais à deux bénévoles c’est compliqué, on s’use. »

« Une association c’est un collectif, il faut du monde pour la porter. »

Karine a déjà lancé plusieurs appels à bénévoles au sein des personnes fréquentant l’association, sollicité les partenaires de Depar, et même via un appel dans la presse locale. Pour le moment, très peu de réponses sont arrivées. « Les gens nous disent souvent que ce que fait l’association est très important et que l’on a besoin de nous mais peu de gens s’investissent avec nous. »

Pour faciliter l’intégration de nouveaux bénévoles, des fiches de missions précises de bénévolat ont été rédigées pour rassurer les gens sur leur investissement. Aujourd’hui, Depar, comme beaucoup d’associations de chômeurs et précaires s’interroge : comment impliquer et rassembler des personnes qui sont au chômage ou en situation de précarité quand l’urgence et la volonté première est de sortir de ces situations.

L’association espère que de nouvelles personnes les rejoindront rapidement. « Si après l’assemblée générale personne ne se positionne sur les activités bénévoles, l’association fermera. »

 

28 avenue de la Paix – 72230 Arnage | depar.arnage@gmail.com | 02 43 21 39 63

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *