Actualités

RSA : les miettes de la solidarité nationale

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Le RSA ne doit pas être un alibi pour ne pas revaloriser un minimum garanti toujours scandaleusement bas, comparé au seuil de pauvreté !

Alors que le nombre de chômeurs vient de franchir la barre des 2 millions, à l’heure où la croissance marque le pas, où il n’y a plus d’emplois à pourvoir, cette mesure risque de précipiter dans la pauvreté et l’exclusion les allocataires actuels du RMI et les personnes isolées élevant seules leurs enfants – les allocataires actuels de l’API.

En effet, couplé à l’ORE et au PPAE, le RSA risque de se transformer en machine à radiation, pour les Rmistes, sauf à être obligés d’accepter des emplois très partiels et précaires, les seuls qui sont à pourvoir actuellement.

Nous exigeons le maintien inconditionnel du revenu minimum garanti et sa revalorisation pour lui permettre d’être ce qu’il doit être : un réel filet de sécurité, le seul revenu dont pourront disposer, en période de sous-emploi, les personnes pour vivre décemment.

Ce que les chômeurs attendent : c’est un vrai emploi, avec un salaire décent, et non d’en récolter les miettes avec un salaire toujours plus précaire.

Pour le C.A. du MNCP

Jean-François YON

Président

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *