Actualités

Pas-à-Pas face à la question des saisonniers (Villeneuve-sur-Lot)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Pas-à-pas, association du MNCP à Villeneuve-sur-Lot dans le Lot-et-Garonne, peut de nouveau accueillir dans ses locaux. Cependant, l’accueil se fait de manière individuelle et la situation actuelle annonce de sérieuses inquiétudes pour un territoire dont l’emploi est très tourné vers les activités saisonnières.

Un accueil individuel en attendant le retour du collectif

Les membres de l’association ont choisi la prudence pour la réouverture de leur local. Ils avaient fait le choix de ne pas rouvrir le 11 mai dernier au début du plan de déconfinement. « A l’époque, nous n’avions pas toutes les garanties au niveau sanitaire pour accueillir dans de bonnes conditions et pouvoir protéger la salariée » précise Anne-Marie, présidente de l’association.

Depuis ils ont rouvert mais en accueillant une seule personne à la fois. « On a récupéré des produits désinfectant, des masques, un plexiglass… tout le matériel pour assurer une sécurité et une distanciation suffisante. »

Beaucoup de personnes étrangères trouvent des emplois agricoles dans la région, ce qui entraîne pour eux un grand nombre de démarches à effectuer. « Nous recevons souvent des personnes maîtrisant mal le français, nous acceptons alors une seconde personne qui assure la traduction. »

Beaucoup de travail saisonniers l’été et pas grand-chose l’hiver

En terme d’emploi, c’est très saisonnier autour de Villeneuve-sur-Lot. Il y a beaucoup de productions maraîchères. « Tu commences en avril, en octobre c’est fini. L’hiver il n’y a pas grand-chose ». 

Pas-à-pas reçoit également beaucoup de personnes au chômage qui ont entre 50 et 60 ans, pour qui c’est encore plus compliqué de retrouver un travail. « Il y a également des personnes qui sont au chômage depuis quelques années et qui sont un peu cassées ».

Tous les ateliers de l’association restent fermés jusqu’à nouvel ordre. C’est le cas pour l’atelier sur l’inclusion numérique mais aussi pour les sorties randonnée, piscine ou yoga du rire. La salle informatique reste également fermée pour le moment. Ça complique la vie de beaucoup de personnes. Avant la crise sanitaire, beaucoup venaient, n’ayant pas d’ordinateur chez eux, pour faire leurs démarches en ligne ici ou imprimer un papier. « On espère rouvrir la salle fin juin mais c’est possible qu’on ne puisse pas le faire avant septembre comme pour les autres ateliers. »

Pas-à-pas, comme les autres maisons de chômeurs, craint beaucoup l’augmentation massive du nombre de personnes sans emploi et la réforme de l’assurance chômage à venir dont le second volet, annoncé pour le mois de septembre va frapper très durement les saisonniers et plus généralement les personnes travaillant de manière discontinue.

 

6 rue Darfeuille – 47300 Villeneuve-Sur-Lot | asso.pasapas@laposte.net | 05 53 41 19 36

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *