/La MCM avec le DAL contre les expulsions locatives (Mulhouse)

Actualités

La MCM avec le DAL contre les expulsions locatives (Mulhouse)

Comme chaque année, l’association DAL 68 a appelé à manifester samedi 30 mars dernier contre la fin de la trêve hivernale et le retour des expulsions locatives. La Maison de la citoyenneté mondiale, l’association locale du MNCP, était à leur côté. Retrouvez un texte d’André Barnoin, responsable de la MCM, et une vidéo des prises de parole de l’action.

C’est un moment-clé de la mobilisation citoyenne. Celles et ceux qui ne sont pas d’accord avec cette politique qui méprise le droit des habitant(e)s à un logement décent et d’un coût raisonnable, doivent faire entendre leur voix.

Ne pas assurer à toutes et tous l’accès à un logement décent et pérenne, c’est bâtir un immeuble sur des fondations pourries, et il n’y a pas à s’étonner si on ne peut rien y construire de solide. Il ne sert à rien de se tordre les mains en se lamentant de la violence exprimée par les mal-logés, qui est le contrecoup de la violence qu’ils subissent par l’absence de logement.

C’est le serpent qui se mord la queue. Certes on peut toujours leur reprocher leur manque de respect des règles élémentaires de la vie en société, les dégradations et les disparitions de matériel, mais donnez-leur un toit et un encadrement adapté, et vous verrez qu’ils se comporteront rapidement comme vous et moi.

Et puis cette année, la mobilisation des Gilets Jaunes est passée par là. Ce mouvement inattendu et bien plus profond et endurant que veulent bien le dire les autorités, oblige les militant(e)s et citoyen(ne)s engagé(e)s que nous sommes à porter un regard neuf sur des décennies de gestion des conséquences des inégalités croissantes entre les citoyen(ne)s, sans oser s’attaquer aux causes, qui peuvent se résumer ainsi :

Amis milliardaires obsédés d’optimisation fiscale, arrêtez de faire de la rétention fécale, et rendez à la nature cet engrais qui vous menace d’occlusion intestinale et qui manque à la fertilisation des champs de notre économie ! Vous verrez que vous ne vous en porterez pas plus mal, et que la société verra pousser les emplois et les locataires solvables comme des champignons !

C’est donc le moment de se pencher sur les fondations pourries qui font vaciller tout l’édifice social, et tout le mouvement associatif, syndical et politique doit y contribuer.