/Journée sur l’addiction avec la FNATH

Actualités

Journée sur l’addiction avec la FNATH

Jeudi 15 novembre dernier, la FNATH Paris organisait un « focus groupe » sur le thème, ou plutôt la problématique, de l’addiction dans nos structures. Max Maille, Psychologue Clinicien au sein de l’Association Partage à Toulouse, faisait partie de la délégation du MNCP. Il nous fait le récit de la journée.

Objectif de la journée

La FNATH est une fédération nationale œuvrant dans l’accompagnement de personnes accidentées du travail et du handicap, ainsi qu’à travers des actions de prévention et de revendications collectives en milieu professionnel.

Le focus groupe a pour objectif de partager des constats du quotidien de chaque structure et de faire émerger des besoins et des attitudes à adopter face à certaines problématiques. Lors de cette réunion, deux ateliers ont été constitués. Au sein de chaque groupe, plusieurs structures étaient représentées : Pôle Emploi, PLIE, FNATH, Amitié LaPoste/Orange, MNCP, SNC.

Chacun des participants évoquant les problématiques inhérente à sa structure : « problème de retour à l’emploi, manque d’outils pour accompagner ces personnes, quelles ressources professionnelles ? » ou plus simplement un partage d’expériences. Cette question de l’addiction (voir plus largement l’aliénation) dans nos espaces d’accueil intéresse particulièrement nos structures du MNCP.

Qu’est-ce que l’addiction ?

Question à la fois simple et très difficile, nous avons tous connaissance de ce terme, nous avons tous rencontré cette problématique, mais qu’est-ce que cela recouvre ? Comment reconnaître, comprendre, accompagner des personnes qui viennent nous solliciter dans leurs demandes, mais aussi, et plus largement dans une prise en considération qui, parfois abouti à une prise en soin.

Ce temps de réflexion eu pour but d’échanger sur les représentations de chacun, prenant ainsi conscience de la pluralité des situations rencontrés, des addictions avec ou sans produit (écran, jeux d’argent, comportements, …), la consommation licite et illicite, la distinction entre addiction et dépendance. Son étymologie renvoie à « donner son corps en dette à… ».

La question de l’accueil était aussi très présente dans ces échanges. Accueillir avant tout une personne, dont la particularité est d’aller mal. Quel accueil (indispensable et incontournable) ? Mais aussi quelle orientation ? A quel réseau faire appel ? Des questions qui restent présentes aujourd’hui dans beaucoup de lieu d’accueil ! D’un « besoin de parler » à la relation de confiance, proposer et présenter « l’aide et les ressources existantes » sur le territoire, quelques pistes de réflexion ont pu émerger durant ce cours temps d’échange.

Quelle est la suite ?

Peut-être la plus importante des questions ! La FNATH développe une enquête nationale afin d’organiser au mieux les relais possibles de nos structures. Toutefois, même si le besoin et la pertinence de temps de formation a pu être évoqué (communication non violente, analyse transactionnelle, travail de réseaux locaux ou élargis), la FNATH n’a, à l’heure actuelle, pas pu s’avancer sur une suite concrète.

 

Max MAILLE
Psychologue Clinicien
« Psy qui traîne »
Association Partage
Toulouse