Actualités

Compte-rendu du CNLE 18 Septembre 2014

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

CNLECette plénière s’est ouverte par une présentation des membres nouvellement nommés au CNLE dont Besset Michelle (Chôm’actif),  à cette occasion, le Président Pinte  remercie Chom’actif de sa réactivité qui a permis la participation de Michelle dès cette plénière.

Notre mouvement est donc représenté dans 2 collèges du CNLE . Conformément à la philosophie et à la pratique du MNCP, une réunion-discussion a eu lieu avant la Plénière pour que notre parole dans cette enceinte soit une expression du Mncp dans la ligne de nos décisions d’AG et non le ressenti personnel de nos représentants.

Lors de cette rencontre à la quelle participaient  Zalie (siège), Michel Tournier et Michelle Besset ( Chôm’actif), Bernard Gouédic (Fédération) l’échange a été très constructif et fructueux.

Les « Budgets de référence »

Le CNLE est convié à constituer en partenariat avec l’Onpes  un groupe de travail chargé de définir les éléments constitutifs de « budget de référence » favorisant  une connaissance plus fine des dépenses contraintes des personnes en précarité.

Pour représenter notre mouvement dans ce groupe de travail nous avons proposé PE Magnan .

Mission menée à Mayotte 

Le Secours catholique, Médecin du monde et l’Association les « Apprentis d’Auteuil » ont fait un rapport à partir des constatations qu’ils ont été amené à faire lors d’une mission sur l’ile de Mayotte(101 ème département français).

Le constat est alarmant notamment si l’on tient compte de l’inadéquation entre l’organisation territoriale des pouvoirs publics et le mode de vie de ce département français qui reste très marqué par son organisation ancestrale, l’accès à la langue française n’étant pas la moindre des difficultés.

L’importance de l’immigration clandestine venant des Comores accroît les tensions entre les populations et rend encore plus difficile l’intégration des populations.

Présentation de la Loi sur l’ESS

Cette loi est un progrès en ce sens qu’elle donne une plus grande visibilité au secteur de l’Economie Sociale et Solidaire et un cadre juridique. Mais il faudra suivre attentivement les décrets d’application qui définiront sa mise en œuvre.

Toutefois en tant que représentant du MNCP j’ai fait remarquer, m’appuyant sur les exemples actuels des choix de politiques économiques des coopératives agricoles bretonnes (Gad, Lampaul Guimiliau) que le périmètre de cette loi était tellement vaste et disparate, regroupant les grandes coopératives, les mutuelles et les fondations dont les motivations sont souvent plus proches du fonctionnement du système de l’économie libérale et du marché que de l’économie sociale et des réponses à apporter à des besoins locaux même peu rémunérateurs. Nos Associations orientées vers l’aide aux plus démunis et à leur insertion sociale par l économique, sans but lucratif, ne se sentaient pas pris en compte dans cette loi.

Etats Généraux de Travail social

Suite à la présentation des travaux en région par Mme Bachsmidt, DGCS, et Mme Marie-Automne Thépot du cabinet de Mme Neuville, Michel Tournier (chôm’actif Clt Ferrand) est intervenu pour exprimer son désaccord avec la mise à l’écart de nos associations lors des rencontres préparatoires qui se sont déroulées au niveau « interrégional » en insistant sur le rôle que nos Associations peuvent jouer au niveau de l’intermédiation , il a insisté sur l’utilité de créer des liens transversaux entre l’ensemble des acteurs du secteur social dans les territoires.

Sa proposition a été reprise par Mr Serres (Petit frères des pauvres) lors de sa prise de parole.

L’intervention de Michel a été entendue par Mme Thépot qui s’est rapproché de lui pour jui proposer de l’intégrer dans le travail de finalisation avant la tenue des Etats Généraux. Un questionnaire sera adressé à cet effet à Chôm’actif .

Stratégie Europe 2020   

Un questionnaire est en ligne sur le site du CNLE il est accessible à tous les citoyens ;

Les objectifs définis dans ce programme de diminution de la pauvreté dans l’Union Européenne semblent en l’état actuel de la situation économique difficile à atteindre.

Fonds Européen d’aide au plus démunis (FEAD)

Après avoir été menacé de disparition au niveau européen une dotation de 2,5Milliard d€ a été décidée dont 490 million d’€ pour la France, les pays devront abondés ces sommes de 15% au minimum.

Observatoire de l’inclusion bancaire

Le Président du CNLE est membre de droit de cet observatoire de 18 membres.

B Gouédic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *