Actualités

Annonces du gouvernement : Le MNCP dit non au reconfinement des droits des chômeurs !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Un nouveau confinement a donc été décidé à compter du 30 octobre dernier et pour une durée minimale de 4 semaines. Si rapidement des mesures ont été annoncées pour un grand nombre d’entreprises et de salariés, une nouvelle fois, les chômeurs et précaires ont été oubliés.

La crise sanitaire que nous traversons met encore plus en danger toutes celles et tous ceux qui le sont déjà. Face à l’urgence, le sursis de 3 mois concédé sur l’assurance-chômage ne suffit pas, et le MNCP demande la prolongation les droits des chômeurs et précaires. Il est évident que dans la période actuelle, avec le confinement bien sûr mais aussi l’explosion du chômage, il est quasiment impossible de retrouver un emploi. Il faut donc tout faire pour éviter de pousser des millions de personnes vers encore plus de pauvreté.

Le MNCP exige donc des pouvoirs publics que les chômeurs et précaires soient soutenus et leurs droits garantis par des mesures fortes et rapides :

  • Prolongation des droits au chômage et de tous les minima sociaux jusqu’au 30 juin 2021
  • Arrêt des contrôles de la recherche d’emploi et des radiations à Pôle emploi
  • Hausse immédiate de tous les minimas sociaux de 250 euros
  • Fin des contrôles de la CAF à l’encontre des allocataires du RSA
  • Annulation de la réforme de l’assurance-chômage

 

La crise sanitaire est depuis le début le révélateur et l’accélérateur des inégalités sociales et de la précarité : le nombre de personnes sous le seuil de pauvreté montent en flèche quand celui des allocataires du RSA explosent. Et aucun fonds de solidarité ni prêt garanti par l’Etat de leur fournira nourriture et logement ! Ça suffit ! La misère ne se nettoie pas au gel hydroalcoolique et le chômage ne se cache pas sous un masque !

 

Alors, ensemble, défendons nos droits !
Ensemble, gagnons-en de nouveaux !

4 réponses

  1. Bonjour, en parlant de nouveaux droits, pourquoi n’écrivez vous pas noir sur blanc “UN REVENU UNIVERSEL D’EXISTENCE”? Relisez vos 4 premiers points et vous verrez qu’un RUE les supprime d’un coup!

  2. Bonjour
    Juste pour illustrer la précarité par un exemple :
    Sortie de longue maladie en septembre 2019, reconnaissance travailleur handicapé, droit are de septembre 2019 au 24 octobre 2020.
    Impossibilité de trouver du travail, confinement, seule avec 2 enfants, ont eu 15 derniers jours de l’année scolaire d’école, les mois ont defilés, depuis le 25 plus de droits are, donc ass !!!
    Je ne pouvais pas travailler et non je ne voulais pas !

  3. Bonjour

    Je me permet de vous envoyer se message car nous somme rentrer en confinement la 30 octobre, mon pôle emploi c’étant terminer le 31 octobre je suis en recherche d’emploi.
    Je suis la maman d’un enfant de 2 ans qui vient seulement d’avoir une place en crèche.
    Ne trouvant pas de travaille du au confinement je suis tomber sur votre site voyant qu’il y a écrit que du au confinement les indemnités pôle emploi sont prolonger jusqu’au 30 juin 2021 j’ai tout de suite envoyer un e-mail à pôle emploi pour avoir plus de renseignement et savoir si j’y avais le droit.
    Je vient de recevoir une réponse de pôle emploi me signifiants qu’il n’avait reçu aucune instructions officiel à se sujet, hors sur votre site il et écrit qu’il s’agit d’actualité nationales, et un communiqué de presse.

  4. Bonjour
    En fin de droit le 9 novembre + personne à risque (diabète et hypertension) il m’est recommandé de rester chez moi pour le sanitaire. Mais je dois me débrouiller pour manger car je n’ai plus de revenu depuis le 9. Mes droits sont terminés ! Lors du premier confinement le gouvernement avait repoussé les fin de droit à la fin du confinement… reconnaissant l’impossibilité durant cette période de pouvoir obtenir un contrat…
    Pourquoi n’ont-ils pas fait de même pour le reconfinement… c’est injuste et antisocial…
    Pouvez-vous encore agir pour que le gouvernement s’occupe des plus précaires et donc des demandeurs d’emplois en fin de droit!
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *