Actualités

“Ceux qui votent FN ne sont pas les plus précaires”

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Le score du Front national s’explique par la démobilisation de l’électorat de gauche face à une surmobilisation des électeurs frontistes. Ceux-ci ne se recrutent pas parmi les plus précaires, explique la chercheuse Nonna Mayer, mais parmi ceux qui craignent de perdre ce qu’ils ont acquis. Article du Courrier des Maires du 24 mars 2014.

Peu avant les municipales, le MNCP a été interviewé : existe-t-il un fort rapport entre précarité et vote FN?

La vidéo


Les précaires, le vote et les élections… par MNCP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *