Actualités

L’association ABCDE interpelle les candidats (Strasbourg)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Dans une lettre ouverte, l’association bas-rhinoises des chômeurs et demandeurs d’emploi interpelle les candidats aux élections municipales dans cinq communes du Bas-Rhin.

[ Article publié le 03/03/20 par DNA ]

L’association bas-rhinoise des chômeurs et demandeurs d’emploi (ABCDE) met à profit la campagne électorale précédant les élections municipales pour faire la promotion de la démarche “Territoire zéro chômeurs longue durée” qui fait l’objet d’expérimentations en France depuis trois ans. Dans une lettre ouverte adressée récemment aux principales têtes de liste à Strasbourg, Schiltigheim, Haguenau, Illkirch-Graffenstaden et Lingolsheim, elle attire leur attention sur l’intérêt de ce dispositif dont la mise en place relève de l’initiative des élus locaux.

Activités d’utilité sociale

L’association leur demande également de se positionner alors qu’un projet de loi propose d’étendre la démarche à cinquante nouveaux territoires dès 2020. Initiée par l’association ATD Quart Monde, celle-ci vise à proposer à tous les chômeurs de plus d’un an d’un territoire ciblé un travail au service de l’intérêt général, adapté à leurs savoir-faire et à temps choisi, sur la base d’un CDI rémunéré au SMIC au sein d’entreprises à but d’emploi (EBE) spécialement créées à cet effet.

Suite à la loi adoptée en février 2016, dix territoires ont entrepris de tester ce dispositif pendant une durée de cinq ans (2017-2021). Son financement est assuré par la réaffectation des coût liés à la privation d’emploi (RSA, CMU, ARE, etc.) et par la facturation des produits et services de chaque EBE.

“Après trois années, le bilan humain et économique est très positif”, souligne Marc Desplats, président d’ABCDE. “Au total, dans ces dix territoires, près de 800 anciens chômeurs longue durée exercent ainsi des activités d’utilité sociale. Il y a par exemple des services aux entreprises, du maraîchage, de la réparation de vélo, du transport solidaire, du recyclage, etc.”

Situé en Meurthe-et-Moselle, la communauté de communes du Pays de Colombey et du Sud Toulois est l’un des ces dix territoires d’expérimentation. “Cette collectivité de 38 communes et 11 900 habitants comptait 350 chômeurs de plus d’un an quand elle s’est engagée. Nous sommes allés sur place voilà un an et on y a vu fonctionner deux EBE qui employaient respectivement 65 et 7 salariés”, confie Philippe Willenbucher, un permanent d’ABCDE.

Près de 120 territoires se sont déjà portés candidats pour la deuxième vague d’expérimentation à venir. Une seule collectivité alsacienne, à savoir la ville de Schiltigheim, figure dans la liste. ABCDE aimerait que d’autres se déclarent à l’issue des municipales. Dans les cinq villes bas-rhinoises ciblées, l’association constate que plusieurs listes ont d’ores et déjà inscrit la démarche à leur programme électoral.

Par X.T. (DNA)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *