/Compte-rendu du CNLE du 25 Juin 2014

Actualités

Compte-rendu du CNLE du 25 Juin 2014

CNLE

Dans la perspective de la future conférence sociale, le Ministre du travail, François Rebsamen, avec la secrétaire d’Etat à la lutte contre les exclusions, a rencontré le CNLE.

Après une intervention en forme de tour d’horizon sur ce qui a été fait et de sommaire de la conférence, la parole a été passée aux membres du CNLE.

Le MNCP a donc interpellé le ministre autour de plusieurs aspects :

  • Le ministre a appelé de ses vœux une protection sociale non plus attachée à l’emploi mais à la personne, et qui l’accompagnerait tout au long de sa vie : nous lui avons dit « banco ! » mais nous avons aussi rappelé que rien ne permettait aujourd’hui d’en prendre ce chemin.
  • Si l’on veut atteindre ce but, il faut changer de paradigme : arrêter d’organiser une conférence sociale qui réduit la société aux seuls partenaires sociaux et ouvrir le dialogue avec tous les acteurs de cette société, au 1er rang desquels les chômeurs et précaires avec leurs organisations ; arrêter d’invoquer l’emploi et la croissance pour s’attacher à la seule politique publique qui vaille et dont nul ne parle, la lutte contre les inégalités.
  • Enfin, et comme F. Rebsamen a comme de coutume salué le travail indispensable des associations, nous lui avons rappelé que, s’il voulait continuer à les saluer, il fallait d’urgence que l’Etat leur donne les moyens de poursuivre leur travail, ce qui était de moins en moins le cas.

D’autres interventions et peu de réponses sont venues ensuite.

Le MNCP n’a donc pas d’éléments de satisfaction concrets à retenir, si ce n’est celui d’avoir une fois encore porter l’expression si peu entendue des chômeurs et des précaires.