Actualités

Réaction du MNCP à l’annonce par Gabriel Attal de la suppression de l’ASS

Le 07/02/2024 – Le gouvernement a annoncé sa volonté de supprimer l’ASS au peu de chômeurs qui y avaient droit. Cela supprimera de fait également leur droit à dotation à des trimestres pour leur retraite. Cette déclaration ne fait que confirmer une volonté affichée de stigmatiser les chômeurs, et de créer un réservoir de main d’œuvre, corvéable à merci au profit des entreprises.

 

En premier lieu, cela supprimera de fait leur droit à dotation à des trimestres pour leur retraite, puisque le RSA ne prévoit pas cette possibilité.

Par ailleurs, sur les 320 000 allocataires de l’ASS, une importante proportion ne pourra pas prétendre au RSA car les conditions de ressources du foyer sont encore plus drastiques : si un autre membre de la famille travaille, le RSA sera refusé.

 

Enfin, les allocataires de l’ASS sont pour beaucoup des salariés que les entreprises ont licenciés du fait de leur âge et qu’elles considèrent trop chers et peu adaptables. Les mêmes salariés qu’elles refusent de recruter. Il suffit de comparer le taux de chômage des « séniors » en France par rapport à celui des autres pays de l’UE pour en prendre conscience. Ce sont ces personnes exclues qui doivent en supporter les conséquences !

 

Le transfert de la charge de ces allocataires de l’Etat en charge l’ASS, aux départements en charge du RSA, reste un joli tour de « passe-passe » qui augmentera d’autant les charges sociales départementales et impactera une fois de plus les politiques sociales dans les départements les plus pauvres.

 

Le MNCP s’élève contre cette volonté assumée de mener une politique qui tourne le dos aux engagements pris par l’Etat de lutter pour la diminution de la pauvreté en France.

 

Le communiqué à télécharger en PDF

8 Responses

  1. Hier, j’envoie ma candidature et je fais l’effort de rédiger un message (lettre de motivation), comme d’habitude, en plus de joindre mon CV, pour montrer que mon profil correspond à l’offre. Ce matin, j’ai reçu un mail de l’agence d’intérim : votre candidature n’a pas été retenue pour ce poste.

    C’est comme cela tout le temps. Ne me parlez pas des stages pour apprendre à faire un CV ou une LM. Ca suffit ! Je l’ai modifié x fois. Mon CV a des grands trous, je suis senior. Comment ne pas comprendre cela ! Les recruteurs ne veulent pas de moi. Ces stages (déjà réalisés) ACCELER EMPLOI ou VSI sont sans intérêt. Ah si, seulement pour les organismes de formation qui prospèrent sur le malheur des chômeurs. N’oublions pas, les chômeurs sont une denrée enrichissante pour tous ceux qui les accompagnent. Eux touchent un salaire. A combien s’élèvent les dépenses entre FRANCE TRAVAIL, organismes de formation et tous les autres intervenants ?

    Je suis condamnée à faire des candidatures ad vitam aeternam pour bénéficier de l’ASS. Bientôt le RSA, qui sera pour moi (d’après la simulation sur le site de la CAF) de la moitié du montant que je perçois aujourd’hui, en raison du plafond et de la base des ressources différents.

    Que fait le gouvernement pour aider les seniors au chômage de longue durée ? Rien, tout est fait pour les juniors, rien pour les seniors. Nous sommes maltraités.

    J’ai autant de chance de trouver un emploi que de gagner au Loto.

    Chômeur de longue durée ne veut pas dire non qualifié. Non, je n’ai pas de besoin de suivre une formation. J’ai un niveau Bac+3.

  2. Réactions des syndicalistes :

    Jean-François Foucart, secrétaire national à la Confédération française de l’encadrement-Confédération générale des cadres (CFE-CGC).

    La mesure « va rallonger l’horizon de la retraite pour les personnes concernées, en leur faisant vivre davantage d’années de galère avec un revenu plus bas »

    Pierre Garnodier, secrétaire national de la CGT Chômeurs et Précaires

    « Tous les allocataires de l’ASS ne vont pas être basculés vers le RSA. C’est faux. Les plafonds de ressources de l’ASS sont plus hauts pour le RSA »

  3. Le problème ne vient pas des chômeurs, mais des entreprises qui ne veulent pas embaucher des seniors. Ainsi leur situation au chômage s’éternise et ils deviennent par la force des choses chômeurs de longue durée, donc encore moins désirables par les employeurs.

    Arrêtez avec le blabla des accompagnements qui ne mènent nulle part.

    Il faut traiter le problème à la racine, c’est à dire au niveau des entreprises. Tout le travail doit porter sur les entreprises.

    Tout le reste n’est que perte de temps, d’énergie pour les chômeurs seniors et gaspillage d’argent autour des dépenses d’accompagnement.

    Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

    1. je suis tout à fait d’accord avec vous. c’est aux employeurs de voir les seniors autrement et favoriser le retour à l’emploi

  4. Ecouter à partir de la 24è minute, C. ROUX demande à G. ATTAL : qui va payer la transition écologique ? G. ATTAL répond : en faisant des économies sur certains secteurs. On a déjà commencé, en mettant fin aux contrats aidés (plusieurs milliards d’économie). A venir, la suppression de l’ASS. Au mois de mars, j’annoncerai d’autres chantiers.

    1. La politique de Macron pour aider les gens éloignés de l’emploi :

    Alors quand les gens étaient en emploi avec un contrat aidé, ce n’était pas bien, car ces contrats étaient nuls, sans avenir. Donc on supprime ces contrats. Maintenant, que les gens sont sans emploi et en ASS, ce n’est pas bien, donc on supprime l’ASS. On va les mettre au RSA pour favoriser l’emploi en leur faisant des activités 15h00 minimum par semaine gratuitement pour leur montrer ce qu’est le travail.

    Waouh, comment passer d’une main d’oeuvre rémunérée à une main d’oeuvre gratuite, et cerise gratuite sans bénéficier de trimestres/points retraite. Double effet kiss cool.

    2. La politique de Macron quand il faut financer un secteur :

    Ben y a qu’à faire la poche des chômeurs, des pauvres, ces fainéants-profiteurs, ces loosers, ils sont trop gavés.

    En résumé, on est les boucs émissaires de la politique de Macron.

    https://www.francetvinfo.fr/politique/gouvernement-de-gabriel-attal/direct-remaniement-gabriel-attal-est-l-invite-de-l-emission-l-evenement-sur-france-2-a-suivre-a-partir-de-20h40_6353683.html

  5. Bonjour,

    Je me permets de vous contacter concernant la volonté du premier ministre Gabriel Attal de supprimer l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS) et de basculer les allocataires vers le Revenu de Solidarité Active (RSA).
    Cette mesure aura un effet dévastateur, notamment sur les seniors, les personnes fragilisées par le handicap qui ne pourront plus bénéficier du cumul avec l’AAH ainsi que bien d’autres dans des situations déjà précaires. Nombreuses femmes, comme vous le savez, comptent parmi ces populations
    C’est pourquoi, je vous informe qu’une pétition a été mise en ligne sur change.org avec le slogan « Maintenir l’allocation de solidarité spécifiques (ASS) pour les chômeurs en fin de droits » dont vous trouverez le lien ci-dessous pour maintenir cette allocation et refuser cette injustice :
    https://chng.it/NLqFYjcMTQ
    Il existe également, un site internet actuchomage.org où les personnes peuvent s’exprimer sur divers sujets dont celui-ci.
    Je vous remercie vivement de l’attention que vous porterez à ce message et vous invite à la signer et la diffuser autant que possible.

    Evelyne Blanchard

  6. Bonjour, cette mesure est scandaleuse.
    J’ai une petite pension d’invalidité, et je touche aussi l’ASS. J’ai 56 ans.
    Si la mesure est validée, je n’aurai que ma pension pour vivre, soit 973 € par mois.
    Comment faire cause commune pour faire bouger les lignes ? Je ne sais pas à qui m’adresser.

  7. Encore une chose à dénoncer dans la suppression de l’ASS et le bascule vers le RSA.

    Reprise d’activité en ASS :

    Pendant les 3 premiers mois (mois civil, donc tout mois commencé équivaut à un mois pour Pôle Emploi) on peut cumuler 100 % de l’ASS habituelle avec un salaire, peu importe si on travaille à temps plein ou temps partiel, peu importe le taux horaire…)

    Reprise d’activité au RSA :

    Pas de cumul RSA avec le salaire, mais au contraire le salaire vient en déduction du RSA, donc on arrive vite à la suppression du RSA au profit du salaire seul.

    On va perdre sur tous les tableaux !

    LAISSEZ-NOUS NOTRE ASS.

    Le problème du déficit de la France en 2023 ne vient pas d’une hausse des dépenses, mais d’une diminution des recettes.

    Au lieu d’aller chercher de l’argent là où les gens ont des difficultés à vivre, ce gouvernement devrait aller le chercher là où il est abondant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'articles

Facebook