/Au Creusot « Ensemble, on est plus forts »

Actualités

Au Creusot « Ensemble, on est plus forts »

pascal-guillemozPascal Guillemoz, représentant de l’association MNCP 71, a participé à l’organisation de la projection du film « Se battre », à Mâcon.

Il a été interviewé, à cette occasion par le Journal de Saône- et-Loire

Expliquez-nous l’origine de votre mouvement ?

J’étais technicien en archéologie à Bibracte. Mais un jour j’ai eu un accident de travail qui m’a coûté un licenciement. À la suite de ça, j’ai eu le soutien d’amis syndicalistes de la CGT. C’est à partir de là que j’ai compris que j’avais été aidé et que c’était à mon tour d’offrir mon aide. Il y a donc huit ans que le mouvement du syndicat libre des chômeurs et des précaires a vu le jour.

Vous avez été affilié au MNCP, qu’est ce que cela vous a apporté ?

En effet, il y a un an et demi, Jean-François Yon, un des représentants, nous a invités à rejoindre ce mouvement national. Cette nouvelle alliance apporte davantage d’ampleur et de crédibilité à nos engagements. Plus on est nombreux à se soutenir, plus on est forts.

Quelles actions allez-vous entreprendre dans les prochains temps ?

Nous sommes en train de réaliser un court-métrage qui sera diffusé sur internet. Le but est de s’inspirer d’histoires vécues pour montrer la vie des précaires sur le ton de l’humour.

Vous allez participer à la projection du film Se battre , quel est votre ressenti ?

C’est le comédien amateur qui joue dans notre film qui a contacté Hubert Gaudon, membre de l’Embobinée, qui a son tour nous a contactés. Évidemment je suis toujours content de pouvoir prendre la parole sur ce thème-là. Cela permet de s’exprimer pour ceux qui ne peuvent pas.

Quels seront les thèmes principaux de votre débat ?

De toute évidence le thème principal de mon intervention sera porté sur l’importance de la solidarité. J’aimerais également faire ouvrir les yeux sur l’incohérence de la société, des politiques.

JSL-9 Mai 2014