/Communiqué de presse : chiffres du chômage : pas de remaniement de la courbe en perspective !

Actualités

Communiqué de presse : chiffres du chômage : pas de remaniement de la courbe en perspective !

mncp-logoChiffres du chômage : pas de remaniement de la courbe en perspective !

Communiqué de presse MNCP du 27 Août 2014

Le premier Ministre a déclaré que « la rentrée allait être difficile en matière de conjoncture économique. » Pour les chômeurs et précaires, ce n’est pas une surprise : leurs conditions de vie se dégradent de mois en mois.

ANI, réforme des retraites, augmentation de la TVA,  nouvelle convention d’assurance chômage, pacte de responsabilité : les chômeurs et les précaires payent plus que les autres cette crise dont ils ne sont pas responsables. En face, les entreprises françaises obtiennent la palme mondiale de la rémunération des actionnaires au deuxième trimestre, tandis que le nombre de chômeurs a progressé de 0,8%  en juillet soit : 3, 424 millions pour la catégorie A et 5 386 600 toutes catégories confondues en France, DOM compris.  La seule croissance dont nous soyons sûrs, c’est celle des inégalités.

La Conférence sociale pour l’emploi de cet été s’est traduite par des effets d’annonce et une flopée de mesurettes, quelques contrats précaires pour quelques seniors et quelques jeunes : dérisoire !

L’annonce de la fusion de la Prime pour l’Emploi et du RSA activité peut-elle être considérée comme une bonne nouvelle ? Nous le pensons, à condition que le but soit bien de créer un complément de revenu individuel et systématique pour qu’aucun salarié ne vive en dessous du seuil de pauvreté. Nous veillerons donc à ce qu’il ne s’agisse pas seulement d’un effet d’annonce ou d’un gadget cosmétique.

Et nous voulons rappeler que cela ne suffira pas, car quid de tous ceux à qui la société est incapable d’offrir un emploi : eux aussi ont le droit de vivre décemment, ce qui n’est pas le cas pour les allocataires du RSA socle, qui représente tout juste 50% du seuil de pauvreté !

Nous continuons de revendiquer un revenu décent minimum garanti pour tous, travailleurs,  sans-emploi et précaires. Et cela ne s’envisage qu’avec une autre répartition du travail et des richesses. Seules des réformes d’ampleur permettraient  de relever le défi du chômage et de la précarité.

C’est pourquoi, dans cette rentrée qui sera – c’est certain – difficile, le MNCP appelle tous les chômeurs et précaires, à se mobiliser pour défendre leurs droits et en conquérir de nouveaux.

Pour le MNCP, Pierre-Edouard Magnan, Délégué Fédéral

Contact presse : Audrey Torrecilla – 06 81 40 58 68 –  a.torrecilla@mncp.fr