Actualités

Le chômage a continué d’augmenter en Avril

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Logo_Pole_EmploiCe n’est une surprise pour personne…le chômage continue d’augmenter!

« A ce rythme, le seuil du demi-million de chômeurs supplémentaires depuis l’élection de François Hollande sera atteint cet été.
Tout juste arrivé rue de Grenelle, le nouveau ministre du Travail, François Rebsamen, avait bénéficié d’un – petit – état de grâce. Les premiers chiffres du chômage qu’il a eu à commenter – ceux de mars – ont fait état d’ une accalmie sur ce front avec une quasi-stagnation. Le répit a été de très courte durée. Selon les statistiques officielles publiées ce mercredi à 18 heures, le nombre de chômeurs a repris de plus bel sa croissance le mois dernier.
En avril, le nombre de demandeurs d’emploi n’ayant pas du tout travaillé a progressé de 14.800, soit +0,4 % en un mois et +3,5 % en un an, pour atteindre 3.364.100 en métropole (+16.900, soit 3.626.500 sur la France entière). Sur un an, la hausse est de 3,5 %. A ce rythme, le seuil du demi-million de chômeurs supplémentaires depuis le début du quinquennat sera atteint cet été puisqu’on en est déjà à 470.200.
Les plus vieux sont les plus touchés
La balance a été encore plus négative en avril lorsque l’on prend également en compte le nombre de chômeurs ayant travaillé dans le mois. Cela fait maintenant longtemps que le seuil des 5 millions a été dépassé lorsque l’on intègre les Dom-Tom. En avril, le ministère du travail a décompté 5.285.600 demandeurs d’emploi de catégorie A, B ou C sur la France entière. Mais ce seuil est maintenant en passe d’être franchi en France métropolitaine, avec 4.985.900 chômeurs en A, B ou C, en hausse de 36.400.
Aucune classe d’âge n’a été épargnée en avril mais les plus vieux ont été les plus touchés. Le chômage a progressé chez les jeunes de 0,2 %, chez les 25-49 ans de 0,4 % et chez les seniors de 0,7 %. Les effectifs de chômeurs de longue durée a poursuivi sa progression. En cumulant les catégories A, B et C, on arrive au chiffre de 2.114.600, dont plus de la moitié est inscrit au chômage depuis plus de deux ans.
Au ministère du Travail, on se refuse à sombrer dans le pessimisme. Notant que « ces chiffres reflètent la conjoncture observée en ce début d’année 2014 », la Rue de Grenelle précise dans un communiqué qu’ils « doivent être analysés avec prudence du fait de la forte volatilité mensuelle des données » et « ne dessinent pas encore la tendance du deuxième trimestre ». Et l’on veut se convaincre que « plusieurs tendances de fond » positives sont à l’oeuvre : un ralentissement du rythme de progression du chômage et une amélioration sur un an du nombre de jeunes au chômage. »

Source : Les Echos, du 28 avril 2014, par Leïla de Comarmond

Pour retrouver le détail des chiffres du mois d’avril, consultez la publication de la DARES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *