Sur Dedibox XC <==

“ Ensemble, chômeurs, précaires, défendons nos droits ! ”
17 rue de Lancry - 75010 Paris
01.40.03.90.66

Actualités

Les grossiers de l’écran : remise des prix

Le 10 janvier, le MNCP (Mouvement National des Chômeurs et Précaires) a présenté ses voeux à la Presse dans les locaux de la Mairie du 2ème arrondissement de Paris que le Maire Jacques Boutault a mis aimablement à notre disposition. Qu’il en soit remercié.

Pour donner plus d’éclat à cet événement, le MNCP, faisant d’une pierre deux coups, en a profité pour organiser une cérémonie de remise de prix aux personnalités publiques qui se sont distinguées lors de cette année 2017 par la pertinence et la délicatesse de leurs propos à l’égard des chômeurs et des précaires, montrant par là leur profonde connaissance de la situation des personnes ainsi évoquées.

C’est à croire que ces personnages d’importance, ont été « rien » à un moment crucial de leur existence, pour en parler si savamment.

C’est pourquoi le MNCP a tenu à leur apporter son réconfort moral , bien nécessaire pour les aider à surmonter le traumatisme de leur passé cahotique, en récompensant leurs efforts pour soulager la misére humaine.

C’est ainsi qu’on été successivement appelés à la tribune pour recevoir leurs prix :

Mention Spéciale :

Jean BASSERES, Directeur Général de Pôle Emploi, pour :  » Pôle Emploi doit apprendre le savoir-être aux chômeurs « 

Le prix est un noeud papillon de clown, pour l’aider à rester élégant en toutes circonstances

Prix de la Chômeuse Inconnue :

Députée LREM INCONNUE, pour : « Je vais moins souvent au restaurant, je mange pas mal de pâtes, j’ai ressorti des vêtements de la cave et je vais devoir déménager « .

Le prix est un paquet de pâtes tiré du panier de courses à 5 € de J.L. Melenchon

Prix Fast and Furious :

Véronique HAMMERER, députée LREM, pour : « Je trouve terrible que mon mari ne puisse pas acheter une Porsche Cayenne, parceque j’entends déjà les réflexions ! »

Le prix est une voiture de sport miniature pour l’aider à surmonter sa frustration bien compréhensible.

Grand Prix des Grossiers de l’Ecran :

Christophe CASTANER, délégué Général de LREM, pour : « Il y a des femmes et des hommes qui refusent d’être logés »

Le prix est un carton à dormir dans la rue et ainsi pouvoir refuser crânement un hébergement

Prix d’Interprétation Féminine :

Muriel PENICAUD, Ministre du Travail pour : ?????

Parce que les chômeurs adorent ses discours creux et ses airs de flûte

Le prix est un pipeau pour qu’elle puisse continuer à les envoûter ;

Prix d’Interprétation Masculine :

Pierre GATTAZ, président du MEDEF, pour : « Il faut un contrôle journalier ou hebdomadaire des chômeurs », et  » Il ne faut pas que l’assurance-chômage donne un confort fictif qui entraîne encore plus de difficultés quand il prend fin « 

Le prix est un pense-bête sous forme d’un pin’s promettant 1 million d’emplois, pour rappeler à M. GATTAZ de les créer quand il en aura le temps, maintenant que l’Etat lui a donné les sous.

Prix de la Mise en Scène :

Emmanuel MACRON, Président de la République, pour son dernier numéro de cirque : « On va contrôler plus les chômeurs »

Le prix est une casquette de flic parce que les chômeurs savent bien que le contrôle en fait, c’est rien que de l’amour…

Prix Spécial des Grossiers de l’Ecran :

Laurent WAUQUIEZ, président du parti « Les Républicains », pour l’ensemble de son action à l’égard des chômeurs

Le prix est un cactus en récompense de son diagnostic précoce du cancer de l’assistanat

Palme de Plomb des Grossiers de l’Ecran :

Damien ADAM, député LREM pour : « Certaines personnes partent en vacances aux Bahamas grâce à l’Assurance-Chômage »

Le prix est une palme de plongée en plomb pour nager avec les chômeurs dans le grand bain de la précarité…

…que nous lui remettrons à sa permanence en Seine-Maritime, car il n’est pas venu le recevoir, trop occupé par ses travaux à l’Asemblée Nationale qui l’empêchent d’aller aux Bahamas en passant par la Mairie du 2ème

De même, toutes et tous les primé(e)s se sont excusé(e)s de ne pouvoir assister à leur triomphe à cause d’un emploi du temps trop chargé, ce que nous comprenons bien volontiers, aussi les avons-nous confiés à leurs sosies qui se feront un devoir de les leur remettre dès que le hasard les mettra en présence…

Cette cérémonie s’est déroulée sous l’oeil et la plume de la Presse, en présence des associations amies AC! APEIS et CGT- Chômeurs, ainsi que différentes associations, syndicats et partis politiques avec qui nous avons les mêmes valeurs et les mêmes buts et qui nous ont fait l’amitié de partager ces instants de bonne humeur et un gâteau des Rois oh Combien Républicain !

Et Vive l’Année 2018, que nous espérons moins tristounette que 2017 !

MNCP