/Manifestation contre le chômage et la précarité

Actualités

Manifestation contre le chômage et la précarité

Quand :
30 Nov 2019 Jour entier
2019-11-30T00:00:00+01:00
2019-12-01T00:00:00+01:00
Chômeuses, chômeurs, précaires et solidaires, rejoignez-nous à l’occasion de la manifestation annuelle contre le chômage et la précarité ! Rendez-vous le 30 novembre à 14h devant le MEDEF.
 
La nouvelle convention d’assurance chômage, décidée par le gouvernement, durcit encore les conditions pour les chômeurs et les précaires. Nous souhaitons ici dénoncer les liens entre Medef et gouvernement, responsables de cette véritable dislocation sociale.
 
Pour être indemnisé, il fallait travailler 4 mois au cours des 28 derniers mois ; aujourd’hui, il faut avoir travaillé 6 mois dans les 24
derniers mois. A l’heure des contrats courts, travailler 1 jour sur 4 au lieu de 1 jour sur 7, ce n’est pas pareil !
Ils réactivent aussi la dégressivité pour les cadres, ce sera pour mieux l’appliquer à toutes et tous quand ils le décideront.
 
Ces nouvelles règles sont un compte à rebours vers la pauvreté et la misère :
– 500.000 chômeurs indemnisés sont éjectés du système d’indemnisation !
– 250.000 ne peuvent plus recharger leurs indemnités ! Car il faudra avoir travaillé 6 mois contre 150 heures actuellement.
– 250.000 voient la durée de leur allocation réduite !
– 400.000 salariés précaires perdront 30 % de leurs allocations, car les jours non travaillés sont comptés dans le calcul de leur
allocation !
 
1.400.000 chômeurs ont donc perdu des droits pour lesquels ils avaient pourtant cotisé !
 
Non contents de casser nos protections, ils tirent à boulets rouges sur les salariés, les chômeurs, les retraités, ils mettent à mal les
services publics… Et pendant ce temps, la France est championne d’Europe des dividendes !
 
FACE À CES INSUPPORTABLES INÉGALITÉS, NOUS REVENDIQUONS :
 
– Un emploi correctement rémunéré, librement choisi, socialement utile.
– Une indemnisation de toutes les formes de chômage et de précarité avec le SMIC comme référence, pour protéger contre la
précarité et favoriser le retour à l’emploi.
– Un financement de l’assurance chômage non plus basée sur la seule masse salariale mais aussi sur les profits, bénéfices,
dividendes et autres produits financiers.
– Une véritable et nouvelle réduction du temps de travail.
– L’arrêt des contrôles et des sanctions contre les chômeurs et précaires ; des moyens, humains afin que Pole emploi remplisse
sa mission de service public d’accompagnement vers l’emploi et la formation, librement choisis par les chômeurs.
– La gratuité immédiate des transports pour les chômeurs, les précaires et leurs familles avant de l’étendre à toutes et tous.
– Un droit à la retraite à 60 ans maximum à taux plein.
– Une allocation exceptionnelle (prime de noël) de 500€ pour les chômeurs et précaires.