Sur Dedibox XC <==

“ Ensemble, chômeurs, précaires, défendons nos droits ! ”
17 rue de Lancry - 75010 Paris
01.40.03.90.66

Actualités

Moins de droits, plus de précarité : la Cour décompte !

S’il est une courbe qui ne cesse de baisser en France depuis des années, c’est bien celle des droits des chômeurs. Aujourd’hui, c’est la Cour des Comptes qui apporte son coup de pioche sur l‘édifice déjà bien délabré des droits des chômeurs. Et chose étrange pour des comptables, ils veulent aller chercher l’argent là où il n’y en a plus depuis bien longtemps, dans les poches vides des chômeurs !

Sans surprise et sans honte, la Cour fait sienne la rengaine écœurante du MEDEF en proposant de tout diminuer : montant, durée et temps de travail assuré. A peine un mot sur les hausses de cotisations patronales, immobiles depuis 10 ans. Et nous entendons déjà les cris d’orfraies des pauvres patrons écrasés par les « charges », au bord de la dépression ! Alors que les chers (!) chômeurs, eux, vivent à l’aise.

Une indemnité moyenne de 70% de son ancien salaire, c’est généreux ? Que tous les salariés imaginent une seule seconde leur revenu diminuer de 30% du jour au lendemain ; c’est ce qui leur arrivera s’ils perdent leur emploi. C’est généreux ? 800 euros mensuels après 20 ans de SMIC, c’est généreux ? Et plus largement, depuis des années et des années, allocations de plus en plus faibles, durée d’indemnisation de plus en plus courte,  nombre de chômeurs indemnisés de plus en plus restreint, voilà la réalité. Est-elle généreuse ?

En revanche, 31 milliards de CICE cette année pour les entreprises, ça, c’est généreux. Et en prime, pas un emploi de créé ! Cette somme, c’est plus de 1 million d’emploi à temps plein à 1500 euros nets mensuels, ce qui aurait sorti 1 million de chômeurs de la précarité, fait baisser par contrecoup les dépenses de l’Unédic et généré immédiatement 1,2 milliard de cotisations supplémentaires. Bien utile pour combler cette dette dont on nous rabâche tant les oreilles ! Et pour inverser la courbe du chômage d’ailleurs. A bon entendeur…

Ce rapport, odieux, est une attaque de plus contre les chômeurs. A l’aube des négociations Unédic, le MNCP et l’ensemble des chômeurs n’accepteront plus le moindre recul de droits. Nous avons obtenu l’annulation de la dernière convention, nous sommes prêts à repartir au combat. Si les chômeurs et précaires manquent de beaucoup de choses, ils ont de la combativité et de la détermination à revendre.

Tous ensemble, chômeurs, précaires et salariés,

Nous défendrons nos droits !

Partager cette page :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Nos partenaires