Sur Dedibox XC <==

“ Ensemble, chômeurs, précaires, défendons nos droits ! ”
17 rue de Lancry - 75010 Paris
01.40.03.90.66

Actualités

M. le Ministre, soyez tranquille, Les chômeurs n’attendent rien de vous !

M. Macron, vous avez cru bon de vous en prendre aux chômeurs en déclarant : « si j’étais chômeur, je n’attendrais pas tout des autres, je me battrai par moi-même ». Nous y sommes habitués mais nous hésitons sur ce qui vous motive.

Est-ce une maladresse due à votre inexpérience et votre jeunesse politiques ? Ou bien est-ce une conviction sur la culpabilité des chômeurs paresseux et parasites ? Y a-t-il un lien avec les travailleurs que vous pensiez illettrés ?

Nous chômeurs, si nous étions ministre, nous lutterions contre les inégalités, nous réduirions le temps de travail, nous répartirions autrement les richesses, nous ne compterions pas sur les entreprises pour créer des emplois, nous combattrions toutes les stigmatisations et nous lèverions les contraintes et les sanctions qui étouffent et tuent les chômeurs.

Mais nous ne sommes pas ministre…

Alors, comme vous le dites, nous nous battons seuls. Et nous n’attendons rien de vous.

Ou plutôt si, nous vous attendons, M.  le ministre, le 25 février prochain, à 18h place de la Bourse, pour découvrir avec nous les chiffres du chômage et pour vous entretenir, pour la première fois peut-être, avec des chômeurs.

 

Partager cette page :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

2 commentaires

  1. Nonobstant2000Nonobstant200002-21-2015

    ..quelqu’un a entendu parler du Droit d’Initiative ?
    Pour le moment cela n’existe qu’en Suisse, et cela permet au Peuple de récuser et de ré-écrire un amendement voté..

  2. Cahoreau Jean PierreCahoreau Jean Pierre02-23-2015

    Monsieur Macron,
    Si nous sommes tous dans cette situation, à qui la faute ? Je n’ai pas vos compétences et ni votre formation, donc je ne revendique pas votre fonction ou charge (c’est comme ça qu’on disait au moyen âge ). Je suis qualifié, j’avais des responsabilités, j’assumais mon travail avec dévouement et conscience. Aujourd’hui à 55 ans je suis dehors, vos collègues, parce qu’on vivait plus longtemps ont décidé d’allonger le temps de cotisation alors la retraite??, sans s’occuper de la situation de l’emploi et de l’évolution de notre société (production,…..), c’est une autre discussion. Toujours est-il si l’on est la, c’est que vous et vos collègues ont fait preuve d’incompétence et d’une certaine légèreté, le confort des revenus versés et les privilèges vous font ignorer la situation des autres. Vous ne devez jamais fréquenter les gens des cités, ça vous serait utile et formateur, vous connaîtriez un peu mieux le pays et ses habitants. Ne vous inquiétez pas, il n’y aura pas que la mondialisation à aller vite, ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera pas demain.

Nos partenaires