Sur Dedibox XC <==

“ Ensemble, chômeurs, précaires, défendons nos droits ! ”
17 rue de Lancry - 75010 Paris
01.40.03.90.66

Actualités

Le MNCP dit NON aux préjugés !

XENOPHOBIE :

 Hostilité systématique manifestée à l’égard des étrangers, de l’autre.

RACISME :

 Idéologie fondée sur la croyance qu’il existe une hiérarchie entre les groupes humains donc « les races » ; comportement inspiré par cette idéologie.

Attitude d’hostilité systématique à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes : racisme anti-jeunes.

 

DISCRIMINATION :

 Fait de distinguer et de traiter différemment (le plus souvent plus mal) quelqu’un ou un groupe par rapport au reste de la collectivité ou par rapport à une autre personne : le sexisme est une discrimination fondée sur le sexe, le racisme est une discrimination fondée sur la race.

 

 

Pourquoi souhaitons-nous l’évoquer aujourd’hui ? 

Lors de la précédente assemblée générale, le Mouvement avait tenu à rappeler avec force son attachement au respect des valeurs, de la déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen et au respect de l’égalité de nos adhérents, fondement de son éthique.

Durant ces dernières années, l’extrême droite a beaucoup progressé sur le territoire national, son discours et sa volonté de sélectionner nos concitoyens en fonction de leurs origines ethniques ou religieuses sont en contradiction totale avec les valeurs portées par le Mouvement.

Nous recevons au siège beaucoup d’appels de personnes se sentant mises de côté par l’Etat et qui attribuent cet état de fait à la venue en France de personnes fuyant leurs pays en guerre ou en crise.

Nous avons constaté que cette situation exacerbe un sentiment de rejet et contribue à exaspérer les tensions entre les personnes.

Nous estimons cette situation insupportable et même si, dans le mouvement, nous avons bien conscience du désarroi des uns et des autres, il reste inadmissible que nous puissions entendre ou lire des propos injurieux, irrespectueux envers les personnes qui n’ont pas la même couleur de peau ou la même situation.

Il nous est très désagréable que nous soient rapportés des propos et des attitudes déplacés qui portent atteinte à la dignité des personnes, surtout venant de membres de notre Mouvement.

Nous réaffirmons avec force que toute personne professant des opinions contraires aux valeurs humanitaires et de solidarité qui fondent notre action s’exclut de fait du Mouvement.

Alors que nous avons été capables de contribuer à rédiger un ouvrage contre les préjugés ; alors soyons capables de dépasser les nôtres, puisque certains parmi nous sont régulièrement confrontés à des propos déplacés et banalisés véhiculés sur les réseaux sociaux. Nous devons les soutenir en combattant et en dénonçant sans relâche ces dérives intolérables.

En plus de blesser, ces propos contribuent à stigmatiser et à nous opposer les uns aux autres.

Ainsi, se sentant diabolisées et stigmatisées, les personnes concernées choisissent de se renfermer sur elles-mêmes et/ou de quitter le Mouvement. Ce qui nous est inadmissible.

Nous ne pouvons concevoir ni neutralité bienveillante ni absence de positionnement.

Nous nous devons de réaffirmer régulièrement les fondamentaux qui nous tiennent et auxquels nous sommes attachés. Ainsi, ne pas réagir nous amènerait à cautionner cette attitude, car toute indifférence est dangereuse et tend à légitimer cette attitude nauséabonde.

Dans ces conditions, le conseil d’administration se positionne :

Le MNCP défend une conception « humaniste » et reste très attentif aux débordements qu’il se doit de relever et dénoncer publiquement au besoin. Le conseil d’administration met un point d’honneur à porter une attention particulière au moindre doute émis et à prendre les mesures appropriées.

 

 

En rappel de l’article 2 des statuts* :

 

« Elle (la Fédération) s’interdit toute discrimination, veille au respect de ce principe et garantit la liberté de conscience pour chacun de ses membres.

La Fédération réalise son objet social et ses actions dans l’autonomie à l’égard des groupements politiques, philosophiques, confessionnels ou syndicaux ».

Le MNCP se donne les moyens de relever tous les actes, attitudes ou allusions systématiques visant à discréditer, stigmatiser, discriminer dans l’intention de nuire.

Le MNCP appelle au strict respect des personnes et se donne toute latitude, dans le cadre de son mandat, d’interpeller, en privé ou publiquement, toute personne qui dérogerait sciemment aux principes élémentaires rappelés par l’article 2 des statuts.

Enfin, n’oublions pas que tout droit enlevé à une frange de la population impacte à terme toute la population ; aussi personne n’est à l’abri.

 

* l’Assemblée Générale de Séné – le 14 avril 2007

** Réaffirmé à l’Assemblée Générale de Dives s/ Mer le 23 avril 2017

Partager cette page :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Nos partenaires