Sur Dedibox XC <==

“ Ensemble, chômeurs, précaires, défendons nos droits ! ”
17 rue de Lancry - 75010 Paris
01.40.03.90.66

Actualités

L’AG de la MAS : se développer pour pérenniser l’emploi

AG St DizierLa MAS organisait son AG annuelle ce samedi 14 Juin. Retour sur cette belle journée par le Journal de la Haute-Marne

MAS : se développer pour pérenniser l’emploi

L’année 2013 a été difficile pour la Maison pour un Accueil Solidaire (MAS). Mais malgré un déficit budgétaire, l’association ne baisse pas les bras et entend bien mener à terme ses projets, pour venir en aide aux personnes en difficulté et pérenniser ses emplois.

En 2013, la MAS a dû sortir 8000 euros de ses caisses pour équilibrer son budget. Une situation délicate pour cette association qui vient en aide aux personnes en difficulté. Il va donc falloir trouver des subventions supplémentaires en 2014, afin de relever la tête. Il lui faut donc développer des projets. Et de ce côté là, en revanche, tout va bien. L’association a d’ailleurs obtenu le financement d’un poste de salarié en emploi adulte relais, à la suite d’une visite du préfet en avril.  « C’est le premier maillon de la chaîne de nos projets prêts à être mis en oeuvre », s’est réjoui Patrice Duprat, président de la MAS, lors de l’assemblée générale, samedi matin.

Embauché à partir d’aujourd’hui, Patrick Deschamps va pouvoir s’attaquer à la mise en place des projets. Premier d’entre eux : « jardiner ses possibles » qui a pour ambition une réappropriation des espaces verts du Vert-Bois par ses habitants, en commençant par le fleurissement des balcons. Deuxième mission pour le salarié, « le magasin pour rien », un lieu dans lequel les gens pourront déposer des objets et repartir avec d’autres, gratuitement. Enfin, « la recyclerie », qui permet de réhabiliter des objets de consommation (principalement électro-ménager), avec mise à disposition des pièces détachées.

L’association se donne trois ans pour développer ces trois projets. Bien sûr, ces projets ne doivent pas faire oublier les missions principales de l’association que sont l’accueil, la défense des droits, et les ateliers du temps libéré. Pour cette dernière, là encore, des projets sont sur les rails. Concernant l’atelier carton, des idées ont été émises afin de démontrer le savoir-faire de ses participants auprès d’autres structures et, pourquoi pas, le rapprocher de l’atelier couture afin de proposer de nouvelles créations. L’atelier philosophie pourrait, lui aussi, se développer en une « université populaire » déclinaison ultime des actuels « cafés philo ». Enfin, une réflexion sera lancée sur l’opportunité de créer une monnaie complémentaire. Un débat sur le sujet a d’ailleurs eu lieu samedi après-midi. Mais pour tout cela, il faut de la place. C’est pour cela que l’association avait lancé, voici quelques années, le projet « Vergy », qui visait à délocaliser une partie des activités dans le nouvel espace associatif. Une idée finalement abandonnée faute de place suffisante. L’association est donc en quête de nouveaux locaux, afin de mener à bien tous ces projets. Le tout sans délaisser l’espace Brossolette, qui devrait subir quelques travaux d’économie d’énergie dans les années à venir.

 

MNCP