Sur Dedibox XC <==

“ Ensemble, chômeurs, précaires, défendons nos droits ! ”
17 rue de Lancry - 75010 Paris
01.40.03.90.66

Actualités

Le chômage a fortement augmenté en Juillet

chiffres chomage-bloglemondeL’analyse de Jean-Baptiste Chastand sur les derniers chiffres du chômage.

Les chiffres du chômage de juillet, publiés mercredi 27 août par Pôle emploi et le ministère du travail, sont franchement mauvais. En un mois, le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité (catégorie A) a bondi de 27 400 personnes sur la France entière (DOM compris). Loin de toute accalmie, il s’agit de la deuxième hausse la plus forte depuis le début de l’année, après celle de février (+ 32 400 chômeurs).

Le nombre de demandeurs d’emploi s’établit à 3 689 500 personnes sur la France entière et franchit la barre symbolique des 3,4 millions sur la seule métropole. En comptant les chômeurs ayant eu une activité réduite (catégories A, B et C), la hausse atteint même 43 500 personnes, le plus mauvais chiffre depuis janvier. Le nombre de personnes inscrites dans ces trois catégories atteint désormais 5 386 600 personnes, un nouveau record.

Dans son communiqué, le ministre du travail et de l’emploi, François Rebsamen, estime que « cette hausse traduit une croissance nulle dans la zone euro comme en France ». Il vante à nouveau les politiques mises en œuvre par le gouvernement en assurant que « les dispositifs existants vont être amplifiés ».

Le gouvernement garde la foi dans sa politique de l’offre, dont Manuel Valls a une nouvelle fois vanté les qualités mercredi à l’université d’été du Medef devant un parterre de patrons conquis. Depuis l’élection de François Hollande, le chômage n’a reculé qu’en octobre 2013 (si l’on exclut les effets du « bug SFR » d’août 2013).

Lire :« Standing ovation » pour Valls à l’université d’été du Medef

EXPLOSION DU CHOMAGE DE LONGUE DUREE

Dans le détail, toutes les catégories d’âge sont touchées par ces nouvelles hausses, y compris les moins de 25 ans qui avaient bénéficié du lancement des emplois d’avenir. Le nombre de de chômeurs de cette tranche d’âge progresse ainsi de 0,7 % en un mois, pour s’établir à 538 900, et rattrape presque son niveau de l’année dernière (549 000).

Les chômeurs de longue durée, inscrits depuis plus d’un an, sont ceux qui pâtissent le plus de cette nouvelle hausse, avec une progression de 1,4 % en juillet, et même de 2 % pour les seuls demandeurs d’emploi inscrits depuis plus de trois ans. L’ancienneté moyenne d’inscription sur les listes de Pôle emploi atteint 529 jours, soit 32 de plus qu’il y a un an. Cette explosion du chômage de longue durée est le point le plus préoccupant de la situation actuelle. Sur un an, le nombre de chômeurs bénéficiaires des minimas sociaux explose de plus de 10 %.

Cette nouvelle croissance s’explique à la fois par une augmentation des inscriptions à Pôle emploi et une diminution des sorties de liste. Côté inscriptions, les fins de CDD grimpent de 2,7 % en un mois. Côté sorties de liste, le nombre de reprises d’emplois déclarées n’a jamais été aussi faible, à 85 800 personnes. Une situation qui ne peut que faire mécaniquement monter le chômage, bien loin des espoirs d’amélioration du gouvernement.

Partager cette page :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Nos partenaires