Sur Dedibox XC <==

“ Ensemble, chômeurs, précaires, défendons nos droits ! ”
17 rue de Lancry - 75010 Paris
01.40.03.90.66

Actualités

Action contre la destruction de l’assurance chômage

Aujourd’hui, 150 personnes ont investi un Carrefour à Saint-Denis. Les associations de chômeurs (dont le MNCP) et les organisations partenaires sont venues en soutien des travailleurs de ce supermarché dont l’emploi est menacé par les licenciements massifs décidés par Alexandre Bompard et les actionnaires du groupe. Nous avons pu nous exprimer au sein du supermarché et à l’extérieur. Une délégation a été reçue par le directeur du magasin. Au total, l’action à durée une heure trente.

Pourquoi cette action ?

Parce que la situation des chômeuses et des chômeurs est inacceptable. Plus de 50 % des chômeurs ne touchent aucune allocation chômage. Ils sont en permanence désignés coupables de leurs situations, stigmatisés, soupçonnés, convoqués, suspendus, radiés.

Depuis le 11 janvier dernier des concertations ont commencé concernant la réforme de l’assurance chômage. Dans le droit fil de la destruction de tous les systèmes de protection, après le code du travail, la sécurité sociale, les retraites, voici venu le temps du chômage !

La politique de Macron part du principe que pour relancer l’économie française, la solution est de précariser le travail et de sanctionner les salarié-es, avec ou sans emploi.

Alors même que des solutions alternatives, comme la réduction du temps de travail et la transition écologique seraient des moyens efficaces pour lutter contre le chômage. Ces réformes n’auront d’autres conséquences que d’appauvrir et précariser, encore et toujours les millions de chômeuses et chômeurs, ainsi que l’ensemble des salarié-es de ce pays.

Pourquoi dans ce lieu ?

Parce que Carrefour symbolise le système en place qui malgré des profits colossaux et des dividendes indécents prévoit de fermer 273 magasins et du même coup supprimer plus de 4000 emplois.

Dès cette annonce la bourse a grimpé de 5 %. Tout cela après avoir reçu plus de 1, 2 milliards d’euros en C.I.C.E et en exonérations de cotisations sociales.

Contre cette politique violemment antisociale, nous exigeons :

• L’élargissement de l’accès à l’indemnisation avec comme référence le SMIC, à tous les chômeurs et chômeuses.

• Le maintien du système actuel de l’assurance chômage, avec des cotisations reposant aussi sur la valeur ajoutée totale de l’entreprise.

• Une gestion véritablement démocratique de l’assurance chômage.

• L’arrêt des contrôles et des sanctions à l’encontre des chômeurs, chômeuses et précaires.

 

 

Notre présence pour dire que nous ne voulons pas que les salariés de Carrefour viennent rejoindre nos rangs déjà bien trop nombreux, que nous sommes solidaires de leur lutte et de leurs revendications.

Les premiers concernés que nous sommes, tenus complètement à l’écart de ces négociations doivent être consultés !

 

 

MNCP