Présentation

Face au chômage et à la précarité ainsi qu’aux exclusions qu’ils engendrent, différentes associations agissent pour défendre et accompagner les demandeurs d’emplois et les précaires.

Héritier d’une longue histoire

Manifestation – Déc 2015 – © Jérémie Lusseau

Le Mouvement National des Chômeurs et Précaires est né en 1986. Il est l’héritier du premier syndicat des chômeurs, créé par Maurice Pagat en 1981, quand par le biais d’un article paru dans « Le Monde », celui -ci invitait les chômeurs à se rassembler, jugeant qu’il était « urgent et indispensable d’inviter les chômeurs à refuser la solitude, à résister, à se défendre, à s’organiser et à prendre enfin la parole ».

C’est dans un contexte de chômage de masse que des groupes de chômeurs se sont constitués en associations, qu’ils ont senti la nécessité de créer des lieux d’entraide et de solidarité créés et animés par eux et de se donner les moyens d’une représentation nationale.

Un mouvement d’entraide et de solidarité

Formation débat – Déc 2015 – © Jérémie Lusseau

Depuis lors, le MNCP n’a cessé de tout mettre en œuvre pour que les actions des associations, que la réflexion collective qui en émerge, soient reconnues par tous les acteurs de la vie politique et sociale. Au cours de plus de trente ans d’existence, le MNCP a connu des périodes très difficiles, où son existence a été menacée faute de soutien de la collectivité nationale. Il a fallu toute la détermination des associations et de leurs responsables pour bousculer cette réalité afin que le MNCP puisse poursuivre son action de représentation des chômeurs et précaires.

Ainsi, Le MNCP n’est pas seulement une association de soutien des chômeurs et précaires mais bien un mouvement de chômeurs et de précaires.

MNCP