/Le MNCP et l'Économie Sociale et Solidaire

Le MNCP et l'Économie Sociale et Solidaire

Beaucoup considèrent que l’espace associatif s’inscrit tout naturellement dans le champ de l’Économie Sociale et Solidaire. En effet, les associations se situent en dehors d’une logique de profit pure. La dimension humaine, l’utilité sociale et le fonctionnement démocratique sont prioritaires.

 

Une autre logique

Au-delà du champ associatif, il existe des structures « économiques » dont les objectifs sont similaires mais où les activités s’inscrivent davantage dans une logique de marché. Si, pour la plupart des entreprises, l’homme est considéré comme un outil et ne représente qu’un moyen de produire ou de vendre (les bénéfices dégagés sont répartis entre propriétaires et actionnaires, ou investis) celles qui se situent dans le champ de l’Économie Sociale et Solidaire inversent ce raisonnement : la production de biens, de services et la vente doivent être des outils au service des hommes et des femmes qui s’y consacrent.

Le MNCP adhère à cette économie

Les associations du MNCP adhèrent à cette idée qui revient à mettre l’homme au centre de l’économie. Ainsi, de nombreuses structures d’Économie Sociale et Solidaire ont été créées avec la volonté de proposer des emplois aux chômeurs et précaires.

C’est dans ce sens qu’en 2001, l’Assemblée Générale du MNCP a adopté une charte pour l’Économie Sociale et Solidaire.

 

 Charte ESS – MNCP (2001)