/L’Assemblée Générale 2018 : Débats, réflexions et mobilisations
AG 2018

Actualités

L’Assemblée Générale 2018 : Débats, réflexions et mobilisations

Les associations du Mouvement National des Chômeurs et Précaires (MNCP) se sont réunies du 2 au 5 mai dernier pour leur Assemblée Générale annuelle, rassemblant une centaine de militants en région parisienne.

Un moment privilégié de débats et de revendications

AG 2018
AG 2018

Moment majeur de la vie du Mouvement, l’AG permet aux associations du MNCP de se retrouver et d’échanger sur leurs réalités de terrain, comme sur les positionnements du Mouvement sur les sujets concernant les chômeurs et les précaires :

  • revendications pour une vraie réforme de l’assurance-chômage en faveur de tous les chômeurs,
  • préparation des mobilisations pour défendre nos droits,
  • propositions pour transformer une numérisation qui exclut en révolution digitale en faveur des précaires,
  • réflexions pour développer partout l’organisation collective dont les chômeurs et précaires ont tant besoin.

 

Tous ces débats et ces travaux, en ateliers comme en séances plénières, ont donné le plan ambitieux de travail pour l’année à venir.

 

⬇Rapport d’orientation 2018

 

Un moment de mobilisation : en avant pour nos droits !

Action du 3 mai
L’arrivée de la marche arrière, place de la République à Paris

Le jeudi 3 mai, le MNCP a organisé une grande mobilisation sur Paris. Les personnes présentent à l’AG, rejointes par d’autres associations et syndicats partenaires, ont défilé de bastille à République en marche arrière. Les rangs du cortège ont également été renforcés par des étudiants de l’université de Nanterre ainsi que des représentants de cheminots.

 

La vidéo de l’action 

 

 

 

Fin des travaux : appel à la mobilisation et au rassemblement !

AG 2018 - Restitution d'atelier
AG 2018 – Restitution d’atelier

Le MNCP a clos ses travaux en appelant toutes celles et tous ceux qui considèrent que nous vivons une période régression sociale inacceptable à se rassembler, à se mobiliser et à construire ensemble les mobilisations qui permettront une société nouvelle où le chômeurs ne sera plus un profiteur, le salarié, un nanti, le cheminot, un privilégié et le précaire, la norme.

A cette occasion et alors que l’emploi précaire explose et que le chômage ne diminue que dans les statistiques, le MNCP dénonce avec la plus grande force le projet de suppression de 4000 postes à Pôle emploi : les chômeurs ont besoin d’accueil, d’écoute et d’accompagnement, pas de contrôle et de stigmatisation.

 

En avant pour nos droits !

 

[Best_Wordpress_Gallery id= »2″ gal_title= »AG 2018″]